Témoignages

Un témoignage à partager autour de l’expérience de formation Animacoop ? De ce que cela a changé dans votre vie... Rencontres, mariages :), changements d'activités, création de nouveaux projets ...

Saisir un témoignage

Anne BIGOT, chargée de missions à RésO Villes

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?
Anne Bigot, je travaille à RésO Villes, un centre de ressources politique de la ville basé à Nantes. J'ai connu la formation grâce à mon collègue Frédéric, qui a fait la formation animacoop il y a quelques temps. Son témoignage m'a donné envie de pouvoir profiter de cette formation, et j'ai donc eu la chance de participer à la session de d'automne de Brest.

2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?
Posture - Convivialité - Outils - Respiration
L'outil qui m'a le plus bluffé est l'accélérateur de projet. Il y a un côté assez fascinant à mettre en commun des regards et des ressources pour enrichir un projet et s'enrichir. Depuis la formation, j'applique de temps en temps la méthode pomodoro, et c'est à la fois très efficace et dynamisant.
Au niveau professionnel, la formation m'a, à la fois, permis de prendre du recul sur ma posture d'animatrice de réseau (notamment en privilégiant la méthode du pas à pas et en relativisant pas mal de choses ;) ) et m'a apporté de nombreux savoirs-faire (les fameux outils !).
Au niveau personnel, c'était une belle aventure. Il n'est pas rare que des bribes d'animacoop reviennent dans mon quotidien. J'en parle pas mal autour de moi.

3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?
L'application très concrète est la mise en place d'un wiki pour l'un des réseau que j'anime, en mode gare centrale.
D'un point de vue individuel, la méthode pomodoro s'avère bien utile lors des journées un peu denses.
J'ai, à plusieurs reprises débrieffé de la formation auprès de mes collègues. Par la suite, avec deux d'entre deux, nous avons organisé quelques sessions de travaill pour mettre en place une veille d'actualité locales (tests d'outils, recherche de sources), ce qui a bien marché, car désormais la veille fonctionne, et nous alimentons régulièrement un scoop-it avec ces infos.

4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?
En termes de ressenti, je repense à la formation avec plaisir. Ces temps de regroupement ont été une respiration, la bonne humeur des animateurs et du groupe ont fait de ses sessions des moments joyeux et enrichissants.
Depuis, j'ai eu quelques contacts avec 2/3 personnes de la formation car nous avons des "territoires d'intervention" en commun.

5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour faire évoluer la formation ?
Rallonger le dernier regroupement en format 2 jours serait pas mal.
Et pourquoi pas imaginer des modules d'approfondissements ? Pour ma part, je continue à avoir plusieurs questions sur les wikis, et seul on avance pas très vite (et pas très loin). Pourquoi pas des demi-journées pour avancer sur la maitrise d'un outil, par exemple.

Floriane HAMON, bénévole au sein du groupe Colibris de Lorient

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?
J’ai découvert la formation Animacoop via l’association colibris, au sein de laquelle je suis bénévole depuis 3 ans. La gouvernance participative, la sociocratie, l’usage du numérique pour démultiplier la participation des membres étant des éléments expérimentés au sein de l’association, j’ai souhaité me former aux outils et méthodes pour me sentir plus à l’aise avec ces façons de fonctionner, et mener à mon tour des projets collaboratifs.
2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?
- Formation-action : on teste tout de suite les méthodes et les outils proposés par des travaux de groupe
- Convivialité : les regroupements sont conçus de telle manière qu’il y a très vite une bonne ambiance dans le groupe
- Enthousiasme : en peu de temps, le groupe arrive à travailler ensemble selon les méthodes collaboratives étudiées et à produire des éléments concrets. C’est très motivant.

3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?
J’utilise de plus en plus d’outils numériques proposés par Framasoft (framapad, framadate, framavox…) et je présente ces outils aux autres bénévoles pour que leur utilisation devienne un réflexe lors de nos travaux à distance et que l’on se détache petit à petit de l’envoi excessif de mails. Lors des réunions en présentiel, je commence à tester des brise-glaces, des méthodes type forum ouvert… mais ce n’est pas toujours facile d’être à l’aise pour utiliser certains de ces outils que l’on n’a pas pu tester lors des regroupements.
4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?
Je me suis sentie confortée dans l’idée que j’avais touchée du doigt lors de regroupements colibris : ces méthodes, lorsqu’elles sont mises en place sincèrement, sont efficaces et enrichissantes.
Je me sens plus utile et plus investie dans les projets bénévoles collaboratifs auxquels je participe que dans mon milieu professionnel actuel qui est hermétique à ce type de pratique et dans lequel les projets mettent beaucoup de temps à émerger du fait d’un fonctionnement hiérarchique lourd et désuet.
5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour faire évoluer la formation ?
Idéalement, il serait intéressant d’avoir plus de temps de regroupement pour tester des méthodes d’animation de réunion en présence.
Certains encadrants souhaitent changer le nom de la formation, avez-vous des idées ?
:-s non…

Myriam Blondy, Chargée d'animation ADESS Pays de Brest

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?
Je suis Myriam, et pour reprendre ma présentation animacoop : j'aime le thé, l'odeur de la lessive, les trucs de filles & les trucs de geeks. J'habite dans les environs de Brest, et j'ai participé à la session de printemps 2015 à Brest.

En tant que salarié (en contrat aidé à l'époque) d'une association qui fait de l'animation de réseau, ma structure était ravie de cette formation, et m'a soutenue en me permettant de continuer les débats initiés au sein de la formation au quotidien, de "tester" des choses.
Ces heures de formation, nécessaires dans le cadre de mon contrat aidé, m'ont été offerte par ma collectivité. Un beau cadeau !

2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?
Réseau - Outils - Expérimentation - Curiosité

3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?
Depuis, certains des outils numériques ont rejoint ceux que j'utilisais déjà au quotidien. Mais Animacoop m'a surtout ouvert sur des manières d'animées moins rigides, en laissant plus de places au groupe animé (moi comprise).
Cela m'a aussi permis de trouver des lieux / des personnes ressources pour continuer de me renseigner en fonction de mes besoins professionnels.

4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?
Oui, nous avons gardé des liens, et j'ai retrouvé certains dans d'autres cadres (conférences, etc.) par hasard. Des liens d'amitié se sont aussi tissés avec des personnes d'autres sessions (avant ou après moi), avec lesquelles nous avons suivi un MOOC ou avons des projets communs.

5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour faire évoluer la formation ?
Pas comme ça, à brûle-pourpoint.

Certains encadrants souhaitent changer le nom de la formation, avez-vous des idées ?
Nop !

Ouassem

Votre témoignage : J'utilise les Ateliers de Résolution Collective (= Accélérateurs de projet) dans 2 réseaux, à distance, par conférence téléphonique (plus accessible que Skype pour ceux qui ne sont pas trop "geek") avec un doc modifiable par chacun en ligne (type  GoogleDocs).
C'est très efficace.
Les 2 réseaux sont :
- La Fédération Nationale des Musiciens Intervenants en milieu scolaire (Fnami)
- Le réseau d'étudiants en Maïeusthésie (accompagnement thérapeutique)

Très efficace et très fluide !

Pierre-Yves Le Menn

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?
Pierre-Yves Le Menn, j'habite à Brest et j'ai participé à la session animacoop au printemps 2016. La formation m'a été proposée par la Mairie de Quartier de St Marc par rapport à mes engagements associatifs (Agenda 21 des familles et jardin partagé de Kerampéré). Je suis par ailleurs fonctionnaire à la ville de Brest.

2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?
Ca été un bol d'air qui m'a redonné confiance dans un environnement professionnel parfois en décalage avec les valeurs soutenues par la formation. Cette formation questionne aussi la façon d'organiser le quotidien pour trouver un équilibre entre engagements citoyens, vie professionnelle et vie personnelle.
Pour moi, l'outil central de la formation est le YesWiki que j'ai ouvert pour le jardin, cet outil m'est précieux aujourd'hui pour m'organiser personnellement et il accompagne le développement des usages collaboratifs autour de mes projets.

3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?
J'ai utilisé (et fais utiliser !) des cartes mentales, les outils framasoft (pad, calc, date...) ainsi que les listes de diffusion. Je vais suivre une formation Prezi . J'essaye dans la mesure du possible de travailler à "capot ouvert". Mon objectif actuel est que nos réunions professionnelles deviennent plus à un lieu d'échange qu'un "oral d'examen". En plus des outils pratiques qui permettent de travailler autrement, la formation a aiguisée une curiosité pour les démarches collaboratives et leurs évolutions.

4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?
Oui, je souhaite garder contact avec les autres animacoopiens (repas informels, rencontre avec intervenant, réunion de travail autour du Wiki-brest...).

5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour faire évoluer la formation ?
  • J'ai trouvé très bien le format !

Certains encadrants souhaitent changer le nom de la formation, avez-vous des idées ?
  • Ben c'est bien "animacoop" je trouve...

Sandrine Migerel

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?
Je suis Sandrine Migerel et j'habite Brest. J'ai connu cette formation grâce à un collègue de travail. J'ai participé à la session d'automne 2016 sur Brest. Dans le cadre de mon contrat aidé, j'avais obligation de suivre une formation. L'association pour laquelle je travaille était emballée de part les différents outils collaboratifs que je pourrais rapporter et qu'on pourrait adapter.

2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?
Je dirais découverte, échange, richesse. Mon outil préféré est Trello, il a été adopté par la plupart de mes collègues par sa simplicité et son efficacité. Ensuite x-mind qui est génial pour suivre des projets, et enfin loomio qui fusionne mail/sondage/facebook... Très utile ! Il y a quand même net-vibes pour la veille et là je découvre slack et j'essaye de le synchroniser avec trello. Et Framasoft !
> Professionnellement, ces différents outils facilitent mon travail et permettent de clarifier les choses surtout quand on est à plusieurs à travailler sur un projet, ça permet aussi une communication plus claire et efficace.
> Personnellement : chamboulement. Plus jeune, je détestais travailler en équipe, en grandissant j'ai appris à faire avec, avec la formation, j'ai apprécié ! Quel changement !

3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?
Mise en place très rapide de Trello auprès de mes collègues et utilisation de x-mind pour moi.
Le pad n'a pas fonctionné auprès de mes collègues. J'aimerais mettre en place Loomio entre le CA et nous (on ne les voit pas souvent, je me dis que ça pourrait être pratique, l'équipe salariée est ok).
J'avais fait une 1ère session auprès de mon collègue le plus intéressé, puis nous avons fait une session avec toute l'équipe pour leur présenter les différents outils et voir ensemble ceux que nous pourrions utiliser.
Ces outils me permettent de mieux gérer mon organisation, j'ai laissé tomber les millions de post-it et petits mots que je pouvais perdre, je me sens moins coupable maintenant quand je passe près d'un arbre ^^

4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?
D'avoir eu tant de profils différents a été une véritable richesse. D'être dans cette dynamique de collaboration m'a ouvert les yeux sur la façon d'aborder les choses quand on est porteur de projet. J'ai toujours été convaincue de l'implication de chacun mais clairement je m'y prenais très mal.
J'ai eu l'occasion d'utiliser ces différents outils dernièrement pour différents projets, et bien ça se passe beaucoup mieux au niveau relationnel, compréhension et communication ! Ce ne sont pas que les outils mais ce que cela permet de faire et en amont, une nouvelle approche tout simplement plus clair.
Honnêtement un meilleur et nouveau regard sur le faire ensemble et comment, et assumer une certaine posture voire trait de personnalité que je n'assumais plus...

5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour faire évoluer la formation ?
Qu'elle soit plus longue !

Question BONUS faisant appel à votre côté créatif
: certains encadrants souhaitent changer le nom de la formation, avez-vous des idées ?
Que l'animation soit avec vous ! Animationnement vôtre. La collaboration c'est la vie. Toi + Moi = Nous. Ensemble !

Victor Lanselle

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?
Arrivé à Brest en octobre 2015, j’ai réalisé la session Animacoop à l’automne 2016. J’ai pu y participer après avoir travaillé sur le programme Domino avec Collporterre, qui m’a ensuite mis en relation avec Tiriad.
Si j’espère fortement pouvoir mettre en application les acquis de la formation dans un cadre professionnel, ce sont des engagements bénévoles (boîte à dons et jardin partagé sur Brest, contribution à Bretagne Créative) qui m’ont amené à participer à la formation.
 
2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?
Coopération, participation, ouverture, posture et partage.
J’ai été intéressé par la (re)découverte des accélérateurs de projets. D’autres formats d’animation vus dans les modules m’ont fortement interpellé comme les forums ouverts, les world café, les bar camps et plus largement l’animation participative de réunion. En terme d’outils numériques, je retiendrais particulièrement les outils de gestion de projets, type Trello, ainsi que Loomio, au niveau de la prise de décision.
Il me faut encore du temps pour mûrir tout cela et tirer autant que possible profit des enseignements de la formation mais il est clair qu’elle a fait éclore chez moi des envies, des pistes de projet professionnel que j’espère un jour pouvoir concrétiser.
 
3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?
C’est au niveau de mes engagements bénévoles que mes pratiques ont évolué.
La mise en place d’un Trello et l’utilisation d’U-Map dans le cadre d’un projet d’installation d’une boîte à dons, l’utilisation de Padlet pour le suivi de micro-projets ou les brainstormings, l’organisation d’une veille plus efficace via les flux RSS notamment, l’allégement des échanges mails via les docs partagés,…
Au delà des outils, la formation m’a surtout fait réfléchir aux postures et dynamiques propices à la coopération au sein d’un groupe telles que la bienveillance, l’abaissement du seuil d’engagement, l’attention aux envies de faire, la valorisation des contributions ou encore le partage sincère.
 
4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?
La formation a été très stimulante et elle a été l’occasion de faire de belles rencontres, notamment permises par la forte convivialité des regroupements. J’en ressors aussi avec une petite frustration de n’avoir pu tester les méthodes d’animation présentées dans certains modules. Les 4 mois de formation sont passés bien trop vite !
J’ai pu revoir certains animacoopiens de ma session et croisé des participants d’autres sessions à l’occasion d’événements sur Brest. Toutefois je ressens fortement l’envie et le besoin de poursuivre les échanges avec eux pour poursuivre l’apprentissage mutuel et, pourquoi pas, travailler à l’émergence de nouvelles initiatives. Revoyons-nous vite !
Nous pourrions imaginer des rencontres au niveau local autour de l’expérimentation de nouvelles pratiques et du partage d’expériences. Ce réseau pourrait être plein d’idées et de compétences pour que son animation soit peu chronophage, bien répartie et compatible avec nos engagements respectifs ! Il pourrait aussi être l’occasion de faire se rencontrer régulièrement des acteurs de différents secteurs ne se parlant qu’assez peu souvent.
 
5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour faire évoluer la formation ?
2 jours en présentiel pour le troisième regroupement comme pour les deux premiers !
J’aurais apprécié de pouvoir tester, à la manière des accélérateurs de projet, d’autres formats d’animation en présentiel.

Certains encadrants souhaitent changer le nom de la formation, avez-vous des idées ?
Je n’ai pas d’idée à partager à ce niveau-là pour le moment !

Véronique ABALEA, chef de projet « accès à la culture » à la mairie de Brest

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?
J’habite à Saint Renan (29). J’ai réalisé la session Animacoop de fin 2016. Elle m’a été proposée par mon administration car mon travail, porte sur le montage et la mise en œuvre de projets coopératifs.
2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?
L’outil qui m’a le plus enthousiasmé : l’accélérateur de projet. Au niveau professionnel je suis très déçue de ne pas pouvoir utiliser les outils informatiques qu’on nous a présentés. Au niveau personnel des horizons insoupçonnés se sont ouverts à moi.
3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?
Le premier changement : les filtres sur les boites mails, le second : le nuage de sens. Pour le reste pas encore.
4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?
Je serai très contente de garder contact avec d’autres animacoopiens mais je n’ai pas trop d’idées sur la forme. Je n’irai pas jusqu’à dire que je me sens grandie mais j’ai complété mes savoirs et j’ai fait des rencontres enrichissantes.
5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour faire évoluer la formation ?
Moins de travail sur les outils dématérialisés, plus sur l’animation en direct.
Certains encadrants souhaitent changer le nom de la formation, avez-vous des idées ?
Je ne sais pas mais je trouve que le titre actuel ne révèle pas la part- très importante- faite aux outils dématérialisés et peut induire en erreur sur la réalité de l’apport sur les outils d’animation de groupe.

Éléonore Robin

Votre témoignage : 1. Qui êtes-vous et comment avez vous connu animacoop ?

Eléonore ROBIN. J’habite dans le centre-ville de Brest.
Lorsque j’ai entendu parler d’Animacoop, je travaillais pour un projet de création d’entreprise qui s’appelle Rosalie life, dont l’objectif était de créer un réseau pour les seniors et également de développer des projets d’habitat partagé pour ces personnes.
L’idée en m’inscrivant à Animacoop était de me former sur la gestion et l’animation de projets collaboratifs, notamment dans la perspective de l’accompagnement de groupes de personnes âgées dans des projets d’habitat participatif.
J’ai suivi la session d’automne 2015.

2. Pouvez-vous me donner trois à cinq mots-clés représentant la formation pour vous ?

Mots-clés: échanges, découverte (des outils numériques), accélérateur (de projets, entre autres !)
Quel outil m’a le plus enthousiasmé ? Difficile d’en choisir un seul; je dirais les outils de veille, que je connaissais très peu, et les outils (type pad) qui permettent le travail en commun.
Et aussi l’accélérateur de projets !
Apport de la formation au niveau professionnel: j’ai quitté le projet Rosalie life en cours de formation Animacoop, je n’ai pas donc pas pu appliquer mes nouvelles compétences dans ce cadre.
Par contre, je suis très investie dans le réseau professionnel Ell’à Brest et Animacoop m’a permis de mettre des outils en pratique, mais aussi d’avoir une réflexion plus globale sur la gestion et l’animation d’une communauté (nous avons environ 120 adhérentes dans le réseau), notamment la problématique de faire en sorte que les personnes s’investissent davantage.
Apport de la formation au niveau personnel: Animacoop m’a permis de me rendre compte que toutes les valeurs portées par la formation (partage, collaboration, réflexion et intelligence collectives…) étaient celles que j’avais vraiment envie de porter aussi dans mes projets professionnels au quotidien. Et cela a fait émerger chez moi des envies de continuer à me former et de former les autres à la coopération!

3. Depuis la formation, avez-vous fait évoluer vos pratiques professionnelles ?

Outils mis en place après la formation, et utilisés régulièrement (voire souvent): Scoop it, Evernote, Pearltrees, Framapad, cartes heuristiques...
Transmission d’outils: mise en place (ou tentative) de quelques outils au sein du CA d’Ell’à Brest. J’ai également l’intention de transmettre certains outils dans le cadre de partages de compétences entre membres du réseau (quand j’aurai le temps :)

4. Aujourd'hui que retenez-vous de cette formation d'un point de vue personnel (ressenti) ?

Animacoop a été une expérience vraiment marquante pour moi; j’ai beaucoup aimé les échanges avec les autres membres du groupe, même si j’aurais aimé que les temps en présentiel soient plus longs et plus nombreux (même si le travail à distance, c’est bien aussi !).
J’ai beaucoup aimé l’approche et l’écoute de Laurent et Pierre-Yves, toujours disponibles.
J’ai également eu la chance (comme vous !) d’être inscrite à Animacoop via un troc de compétences. Et dans ce cadre, j’ai travaillé à la refonte d’un des modules de la formation (en collaboration avec Pierre-Yves): le module 7, qui concernait notamment les problèmes de droits d’auteur et de propriété intellectuelle. Ce travail a été très enrichissant pour moi et m’a permis de découvrir le monde merveilleux des biens communs et des licences libres, sujet qui m’intéresse beaucoup, et que je continue aujourd’hui à explorer à titre personnel.

J’ai gardé des liens avec certains membres du groupe, à distance pour ceux qui ne sont pas bretons, et parfois de visu pour 2 ou 3 autres.
Je souhaiterais que ces liens puissent perdurer, à la fois sur un plan amical et convivial, mais également pourquoi pas pour échanger sur nos projets, nos problématiques, sur des questions de fond…
Lors du lancement officiel du réseau des Animacoopiens en juillet dernier, j’avais aussi évoqué l’envie et la possibilité de pouvoir refaire des accélérateurs de projets entre nous, ou bien entendu entre membres de différentes sessions ! Je trouve cet outil vraiment très intéressant et puissant.
Je valide complètement l’idée d’apéros entre animacoopiens brestois ! Et pourquoi pas organiser également des rencontres en invitant les membres plus éloignés ?

5. Pour que la formation Animacoop soit encore plus intéressante, auriez-vous une suggestion pour la faire évoluer ?

Je dirais (comme indiqué plus haut): rajouter du temps en présentiel; donner des outils (mais pas numériques !) pour animer des réunions, favoriser les échanges post-formation.
Mais sinon vous êtes au top !! :)

Certains encadrants souhaitent changer le nom de la formation, avez-vous des idées ?

Personnellement, j’aime assez Animacoop, c’est plutôt parlant sur l’esprit et le contenu; je serais curieuse de savoir pour quelle raison certains veulent le modifier.
Pas d’idée lumineuse pour l’instant donc, mais je continue à réfléchir :) Petite suggestion pour trouver un nom: une tempête de cerveaux autour d’un apéro !

Merci à vous de m’avoir sollicitée pour partager avec vous mon ressenti sur la formation !