L'historique d'Animacoop


La Formation-action « Animacoop » est un dispositif de formation à distance à destination des animateurs et coordinateurs de projet collaboratifs. Conçue en 2010 par l'association Outils-Réseaux dans le cadre d'un appel à projet de La Délégation aux usages de l’internet (DUI) du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, cette formation a été reconduite 6 fois sur le territoire du Pays de Brest et en Languedoc-Roussillon. Entre l'année 2010 et 2012, 86 stagiaires ont pu en bénéficier.

L'originalité de cette formation consiste à proposer des contenus relativement complets sur un sujet émergeant de l'animation collaborative de projets. Par ailleurs, dans un processus d'innovation pédagogique, cette formation, cherche à explorer les nouvelles potentialités que les technologies de l'information permettent de mettre en œuvre, tels que l'accès illimité à l'information ; la nouvelle temporalité où se complètent l'apprentissage en présence et à distance ; la communication horizontale en réseau qui ré-questionne le modèle éducatif traditionnel et hiérarchisé.

La formation « Animacoop » propose un dispositif hybride où l'apprentissage s'effectue à distance et en présence pareillement sur trois parcours :

  • Individuel, par l'acquisition progressive des apports théoriques, méthodologiques et pratiques

  • En groupe, par des échanges de pratiques de co-développement et la production collaborative des contenus

  • Dans l'environnement professionnel, par des liens systématiques avec le projet professionnel concret du formé intégré dans le parcours.

Le dispositif correspond à 100 h de formations reparties sur 14 semaines. Les groupes se composent de 12 à 18 stagiaires.

Les apports de la formation semblent correspondre aux vrais besoins d'approfondissement de la connaissance sur les méthodes et pratiques collaboratives. Celles-ci sont ressenties comme pertinentes dans l'appréhension d' environnements professionnels abondants, complexes et changeants. Pour vérifier cet avis et pour cerner plus concrètement l'impact de la formation sur les pratiques professionnelles et/ou la manière de gérer les projets en réseaux, l'association Outils-Réseaux a réalisé cette enquête auprès de ses anciens stagiaires.

Pourquoi un format de regroupements 3x2 jours?
Comment s'est fait le passage de formation Outils pour fonctionner en réseau, à Animacoop?
Animacoop est la résultante d'une réponse décalée à un appel d'offre de la délégation ministerielle aux usagers d'internet
Avant de faire Animacoop, OR a développé bcp de formation. Quand il a fallu imaginer Animacoop l'idée était de donner des clés pour permettre aux médiateurs numériques de travailler collectivement à distance. Le présentiel étant indispensable, plusieurs formats ont été testé (1j, 1,5j de présence). Aujourd'hui, format 3x2j + ateliers techniques en présentiel
A Paris on a changé le format : R1 : 3j dont 1 d'ateliers technique/outils- R2 3j dont 1 d'ateliers techniques/outils 3 et R3 : 2j

Combien d'Animacoop ?
Aujourd'hui on en est à 32 sessions...

Combien d'animacoopiens ?
Le nombre d'inscrits sur la cartographie du réseau est d'environ 150

Quel format du 1er Animacoop?
Outils Réseaux Animacoop, quel chemin
Histoire du début/pourquoi de chaque session?

D'ou vient le culte des outils libres? une souplesse est-elle possible ?
Dans Animacoop, on privilégie plutôt les outils "conviviaux" (selon définition d'Ivan Illitch : 1)il doit être générateur d'efficience sans dégrader l'autonomie personnelle ; 2)il ne doit susciter ni esclave ni maître , 3) il doit augmenter le pouvoir d'agir) et tant pis s'ils ne sont pas libres
Si les outils libres rendent les gens dépendants : choisir autre chose
Les contenus en licences libres : augmentent le pouvoir d'agir
Il existe un POP sur le sujet avec des fiches : http://animacoop.net/reseau/wakka.php?wiki=AnciensPops#TOC_2_173
Thèse d'Elizibieta : 3 connaissances pivots dans la collaborations dont les communs - sera accessible dans quelques jours

Que devient Outils-Réseaux ?
OR se porte bien dans ses activités, en tant qu'Organisme de Formation.
Par contre, la gouvernance et la carence de vie associative n'est pas acceptable. Donc sans solution à moyen terme, la dissolution est toujours envisagée.

Plus largement, ça pose la question de nos statuts (asso, scop, indep, CAE)... et remet la notion d'archipel (quels que soient nos statuts, nous sommes inter-dépendants).
L' idée est faire grandir le projet, pas les structures, et travailler à tisser des relations d'entraides et de résiliences communes.